Sélectionnez votre pays/région dans le menu ou en cliquant sur la carte du monde *
Country Selector Alternate Image
Développement durable
     
                                       
                                       
                                       

                                      Réductions des émissions de CO2

                                       
                                       
                                      Bilan Carbone
                                       
                                       
                                       
                                       
                                       

                                      Schneider Electric n’est pas soumis aux quotas européens sur les émissions de carbone, du fait d’une activité industrielle globalement peu émettrice comparée aux industries énergivores. Schneider Electric est ainsi classé dans les secteurs faiblement émetteurs par le CDP. Néanmoins, le Groupe a défini un plan d’action de réduction de ses émissions de carbone. En 2013-2014, Schneider Electric a remis à jour son bilan carbone réalisé en 2012, scopes 1, 2 et 3 depuis l’activité de tous ses fournisseurs en amont jusqu’à l’activité logistique aval pour distribuer ses produits à ses clients. Les principaux postes d’émissions sont les achats de matières premières et d’équipements, la consommation énergétique des sites et les transports liés à la logistique.

                                      74% achats ; 0,4% Fuites de SF6 ; 9,8% Energie ; 2,7% Autres y compris déchets ; 5,6% Voyages professionnels et trajets domicile-travail ; 7,5% Fret
                                       
                                       
                                       
                                       
                                       

                                      Bilan carbone selon l’article 75 du Grenelle II

                                      L’article 75 de la loi Grenelle II (2010) oblige les personnes morales de plus de 500 salariés à communiquer leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) au sein d’un bilan GES à renouveler  tous les 3 ans. Les obligations légales concernent le scope 1 (émissions de SF6 et consommation de gaz et de pétrole sur site) et le scope 2 (émissions provenant de l’électricité et de la chaleur achetées). En 2012, neuf entités sont concernées : (Cliquez sur l’entité pour télécharger son bilan carbone)

                                      > Schneider Electric Industries SAS (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 229 Mo)
                                      > Schneider Electric France (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 229 Mo)
                                      > France Transfo (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 228 Mo)
                                      > Société Francaise Gardy (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 228 Mo)
                                      > Sarel Appareillage Electrique (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 229 Mo)
                                      > Crouzet Automatismes (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 228 Mo)
                                      > Schneider Electric IT France (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 228 Mo)
                                      > Schneider Automation (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 236 Mo)
                                      > Schneider Electric Energy France (ouvre une nouvelle fenêtre) (pdf, 229 Mo)

                                      Le bilan doit être accompagné d’un plan d’actions prévues pour les 3 années suivantes et du volume global de réduction d’émissions de GES attendu (voir objectifs et plans d’actions ci-dessous).

                                      Objectif

                                      Schneider Electric a défini ses objectifs de réduction d’émissions de carbone pour la période 2012-2014, dans le cadre de son programme d’entreprise. Schneider Electric avait maintenu pour la période 2012-2014 un objectif plafond de 0,95 % de fuites de SF6 (cet objectif a été dépassé à fin 2012, en 2013 le Groupe a ainsi renforcé le défi en fixant un objectif de 0,75%) et inscrit dans le Baromètre Planète & Société deux nouvelles ambitions :

                                      • 10 % d’économies de ses consommations énergétiques ;
                                      • 10 % d’économies de CO2 dans les transports (fret aval).
                                      Energie
                                       
                                       
                                       
                                       
                                       

                                      Les sites de Schneider Electric sont dans l’ensemble peu consommateurs en énergie, comparés aux industries énergivores. Cependant, Schneider Electric se veut exemplaire dans la réduction de ses consommations énergétiques en appliquant ses propres solutions. « Energy Action » est un programme de réduction continue des consommations énergétiques sur tous les sites du Groupe. Ces objectifs sont de :

                                      • réduire les consommations énergétiques (électricité, gaz, pétrole) et donc réduire les coûts ;
                                      • déployer les offres d’efficacité énergétique de Schneider Electric  sur ses propres sites ;
                                      • démontrer le savoir-faire du Groupe à ses clients ;
                                      • sensibiliser les collaborateurs de Schneider Electric aux nouvelles offres d’efficacité énergétique et à la manière dont ils peuvent contribuer à leur développement.

                                      Le programme Energy Action utilise les activités de services énergétiques de Schneider Electric pour identifier les opportunités dans les domaines clés que sont le chauffage, la ventilation et l’air conditionné (CVAC), certains équipements (comme les compresseurs à air), l’éclairage et des procédés industriels spécifiques.

                                       
                                       
                                       
                                       
                                       
                                      Performance développement durable. Aujourd’hui - T3 2014 - 9,20/10
                                      ""
                                        
                                       
                                      En savoir plus

                                      En savoir plus 

                                      Médiathèque

                                       

                                      Rapports Annuels

                                       

                                       

                                      Bilan carbone

                                       

                                      Energie

                                       

                                      Transports

                                       
                                      Indicateur Baromètre Energie – Objectif 10% d’économies d’énergie
                                       
                                       
                                       
                                       
                                       

                                      Objectif

                                      Le Groupe s’est fixé comme objectif de réaliser 10 % d’efficacité énergétique sur 3 ans (2012-2014), grâce aux actions suivantes :

                                      • Connexion de tous les sites de plus de 5 000 m² aux applications logicielles Struxureware Resource Advisor et Struxureware Energy Operation, plateformes de gestion de l’énergie de Schneider Electric ;
                                      • Déploiement de la certification ISO 50001 de gestion de l’énergie sur 20 sites du Groupe ;
                                      • Identification des opportunités de réduction de la consommation d’énergie sur tous les sites grâce à des audits Energy Action.
                                      Transports
                                       
                                       
                                       
                                       
                                       

                                      Les transports lies à la logistique représentent 7,5% du bilan carbone du groupe. La mobilisation des acteurs clés de la chaîne d’approvisionnement et de la logistique a permis de réduire depuis 2009 la part du fret aérien au profit du transport maritime dans le fret longues distances. En 2013, dans le cadre du bilan carbone lancé au niveau du Groupe, l’ambition a été de collecter à l’échelle mondiale les émissions de gaz à effet de serre générées par les transports. Cette synthèse est basée sur les remontées d’environ 100 des plus gros fournisseurs de transport du Groupe. Cet exercice a donné lieu à des réunions spécifiques collaboratives avec les transporteurs pour bien comprendre leurs hypothèses de calcul et commencer à envisager les actions à mener pour réduire leur empreinte carbone.

                                      Indicateur Baromètre Carbone – Objectif 10% de réduction des émissions de CO2 dans les transports
                                       
                                       
                                       
                                       
                                       

                                      Objectif

                                      Le Groupe s’est fixé comme objectif 2012 – 2014 de réaliser 10% d’économie de CO2 dans les transports (fret aval), grâce aux actions suivantes :

                                      • Sélection de modes de transport plus propres : substitution du transport aérien par le transport maritime favorisée, utilisation de véhicules à faible consommation de carburant ;
                                      • Rationalisation des flux logistiques et mise en place d’un axe de progrès sur le facteur de charge des moyens de transport ;
                                      • Mise en place d’un cadre de travail autour de l’empreinte carbone des transporteurs ; pour être « fournisseur préféré » du Groupe, le transporteur doit désormais mesurer et transmettre son empreinte carbone.